Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Pourquoi un radar automatique ne peut entraîner une contravention ?

Pourquoi un radar automatique ne peut entraîner une contravention ?

Le 28 juillet 2014
Pourquoi un radar automatique ne peut entraîner une contravention ?
Le système même du radar automatique est particulièrement contestable et chacun qui se défendra ne sera pas verbalisé.
Le radar automatique est la hantise de tout usager de la route. Pourtant, il est très simple de contester cette verbalisation inutile. 

Par principe, le radar automatique est situé sur le bord de nos routes pour dissuader et non véritablement pour verbaliser. Toutefois, comme l'Etat ne rechigne pas sur un nouvel impôt, les radars automatiques ont donné lieu à une explosion des contraventions. 

Pourtant, il suffit de contester pour ne pas être inquiété. En effet, le cliché pris par le radar automatique est majoritairement inexploitable (soit de dos, soit le visage n'apparaît pas, soit le visage est flouté). Ainsi, il sera impossible pour le ministère public de déterminer l'identitié de l'auteur de l'infraction. Pénalement, vous ne pouvez qu'être relaxé.

Toutefois, les dispositions du code de la route prévoit une responsabilité pécuniaire à la charge du titulaire du certificat d'immatriculation du véhicule pris en excès de vitesse.

Même cette peine d'amende peut facilement être évitée. La Cour de cassation estime que les attestations permettant de déterminer que le titulaire du certificat d'immatriculation n'était pas au volant du véhicule suffisent pour apporter la preuve. 

Les avocats de votre permis de conduire vous feront économiser vos précieux points et votre portefeuille en cas de verbalisation automatique, sans compter sur les innombrables vices de procédure.